03 mai 2009

Expédition

.

L'épisode qui suit est celui où le marié ramène sa belle à son domicile. Une procession d'invités se rendent à leurs voitures, en marchant par ordre d'importance les uns derrières les autres. A chaque étape, photo.

mariage_228

Étape photo


Les témoins ont eu l'exceptionnelle autorisation de monter en voiture avec les mariés. En théorie, ils doivent arriver en deuxième place dans la voiture qui suit les époux. En l'occurrence, l'auto qui nous emmène vers le temple de l'amour conjugal est une limousine d'un très vieux modèle, élimée aux coins et râpée sur les sièges. On se serre quand même tous au fond pour avoir l'air d'être dans une Mini Cooper. Symbole de l'amour éternel, le drapeau chinois flotte à chaque rétroviseur. Même Hu Jintao n'a pas un cortège diplomatique comme ça.

mariage_229

Coucou le drapeau

Les voitures, à la file, roulent au pas, au pas d'une tortue octogénaire fatiguée, en arborant leurs froufrous rouges devant les passants curieux. Curieux mais pas nombreux. Quelques paysans lève-tôt qui s'ennuient sur le pas de leur porte.

Les routes de Laiyang ressemblant moins à la Croisette qu'à la rive droite de la Meuse en 1917, la limousine doit s'arrêter régulièrement pour encaisser les nids de poules et éviter les gravas. Je m'étais moquée quelques jours plus tôt d'un cortège de mariage qui avait mis les époux dans un Hummer, mais cela semblait plus judicieux finalement.

A la grande surprise de la mariée qui n'avait rien commandé de pareil, un couple de dragons accompagné de musiciens traditionnels, nous escortent. Pour moi, c'est la meilleure partie du mariage. Franchement, des tambourins et des cymbales traditionnelles à fond dans la rue et des confettis partout, ça en jette. Si on ajoute à ça les pétards et les explosions de paillettes qui accueillent notre arrivée, c'est vraiment impressionnant. Même si, à regarder la tête des invités, le dragon qui sautille, ça n'amuse que moi. Une vraie touriste.
 

mariage_230

Limo & Dragons

mariage_236

L'histoire du dragon qui portait des Nike

L'arrivée devant la maison est un triomphe : paillettes, pétards, banderoles, tout saute en l'air en faisant du bruit. Une foule attend les mariés, prêt à asperger de serpentins gluants la coiffure qui a pris tant de temps à être réalisée.

mariage_234

Extirpation de la mariée en dehors de la voiture

Le marié porte sa belle dans ses bras, tel un un prince de contes à gros biscottos. On me fait attendre dans la limousine pour ne pas que l'on me voit sortir de la voiture des mariés : ça ne se fait pas.

mariage_235

Des trucs agaçants dans les cheveux

On me demande de me dépêcher de rejoindre la mariée qui a déjà passé la porte : qu'est-ce que j'ai à trainer comme ça ? La demoiselle d'honneur ne dois pas quitter sa belle d'une semelle.

mariage_238

Des inconnus et des piques-assiette

J'espère que le chauffeur réussira à faire une marche arrière avec sa limousine dans cette ruelle. J'ai vraiment faim. Il est 9h10.

Posté par MaRong à 16:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Expédition

    Certaines étapes sont un peu stressantes !
    Petite question pour la ventouse de la voiture : ils aiment quand on voit la mousse synthétique ? C'est quand même pas très réussi !!!
    Bisous

    Posté par Ellebasy, 31 mai 2009 à 17:01 | | Répondre
  • Oh ! J'avais pas remarqué, effectivement !
    Quand on ne veut pas y mettre le prix, on n'a pas la qualité !
    Tu pourras voir beaucoup d'autres détails "cheap" en regardant bien : le faux champagne, la robe de la mariée prêtée par une cousine, le photographe et le cameraman "professionnels"... et beaucoup d'invités !

    Posté par MaRong, 01 juin 2009 à 16:23 | | Répondre
  • à mon avis...

    ils ont même "mégoté" sur le dragon...à bien y regarder, ce n'est pas un vrai-vivant !!! cheapissime, vraiment !
    (dans un des quartiers chinois de Paris, l'on voit souvent de ces invraisemblables limousines maritales, de 120 m de long, liliales, surfleuries, kitch(es), et irrésistiblement sympathiques!)

    Posté par Tom, 02 juin 2009 à 00:13 | | Répondre
Nouveau commentaire