26 juin 2009

Bonne poire

Rappelez-vous (je sais, c'est loin) : quand  la mariée protestait pour dire qu'elle voulait organiser son mariage comme elle l'entendait, on lui répondait pouet-pouet, c'est pas pour toi que tu te maries mais pour mettre en scène ton union, alors camembert (en Chinois on ne lui dit pas exactement "camembert" mais je m'adapte au lecteur français).
On a bien vu qu'avant même tout mariage, on commence par les photos. Eh bien figurez-vous que pendant le mariage, ça continue. Et après le mariage, on les affiche. Et encore après, on les regarde. Ou on les envoie. Ou on les dépoussière. En tout cas, pas de mariés sans caméras ni flashes. C'est l'objet d'une partie entière du mariage. Il est 10h : c'est maintenant.

IMG_4432

Je remonte dans ma petite voiture

Première étape : le champs de poiriers. Dans l'imaginaire de la mariée, le champs cumule deux avantages : celui d'être méga romantique à cette saison de l'année (fleurettes blanches) et celui d'être typique du Shandong et donc de faire couleur locale. Mais si, vous savez bien, les poires du Shandong. Dans la réalité du terrain, le champs de poiriers cumule deux défauts : celui d'être en extérieur (et il fait froid), et celui de n'être pas praticable en talons aiguilles. Mais on dira que je m'attache trop aux détails.

poiriers

Cherchez la poire

La procession s'envole donc vers un champs de poiriers célèbre, notamment à cette époque de l'année. Précisément ce jour-là, c'est la fête de la poire dans le Shandong. Le mois d'avril a ceci de magique en Chine que pour célébrer la fête de la poire, on choisi le mois ou les poiriers sont en fleurs. Et on vend des poires par cartons entiers : cherchez l'erreur.

Pas de poires à manger pour nous, tais-toi et nage, MaRong. Et souris aussi, au photographe. En gros, l'exercice consiste à se prendre en photo dans les champs. Un peu décevant comme décor, surtout du fait que le sol est en terre battue, le ciel laiteux et parsemé de pilônes électriques.

poiriers_filles

Smile

La mariée pose avec chaque poire et chaque trombine, même de parfaits inconnus qui se baladaient justement eux aussi en troupeaux dans des champs de poiriers.

poiriers_nono_inconnus

T'es qui, toi ?

Les gens s'attroupent, regardent, commentent. Et les flashes pleuvent.

poiriers_cam_ra

Clic again !

Tout ça nous prend une bonne demi-heure, durée relativement longue quand on la passe à marcher en talons hauts dans du sable avec l'estomac vide.

On remonte en auto, une autre cette fois, car la limousine est tellement incomfortable et incapable de rouler sur le terrain impraticable des champs que la BMW noire qui arrivait en #2 dans la hierarchie reçoit subitement les faveurs de la mariée. C'est une bonne occasion aussi de virer le photographe/caméraman insupportable qui occupait la voiture avec nous.

La deuxième étape est quasimment la même, sauf qu'elle n'est pas au milieu des arbres fruitiers mais au bord d'une rivière. Le jeu est le même : photo à coté d'un arbre, photo à coté d'un poteau, photo dans l'herbe, photo à 2, photo tout seul. Et le pire : photo à la queue leu leu

parc_queueleuleu

Chercher le sens...

L'essentiel quand même, c'est que ça a plu aux mariés.

parc_nnjjc

Posté par MaRong à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Bonne poire

Nouveau commentaire