09 juin 2008

Cloportes

Quelque part dans un train au milieu du Shaanxi. Les hauts parleurs grésillants hurlent du Vivaldi. Une folle envie de tirer sur le violoniste. Il pleut. Le long de la voie ferrée commencent à apparaître les tentes. Les maisons ne sont pas détruites, le séisme n'a pas enseveli les hommes. Mais leurs propres habitations sont prêtes à devenir leurs tombeaux. Alors il y a les tentes. Pas des Quechua du Canal Saint-Martin, pas même celles qu'on voit dans le Sichuan. Des tentes en bouts de bois et en sacs en plastiques. Des morceaux de... [Lire la suite]
Posté par MaRong à 17:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]